Retour sur… O Estacionamento de William Biagioli

Jean, Haïtien, est venu travailler dans un parking brésilien pour faire vivre sa famille. Il subira dès lors des nuits d’angoisses, avec pour seule défense une batte de Baseball. Cette oeuvre mêlant fiction et réalité nous plonge rapidement dans l’horreur de notre existence. En effet, dès l’ouverture du court-métrage, celui-ci nous plonge dans un paysage de brume pesante qui nous installe dans son ambiance intrigante. L’atmosphère générale de cette oeuvre nous oppresse, jusqu’à sa fermeture.

J’ai interprété ce film comme un appel à la liberté et au libre-arbitre ; de par sa trame, il se fait porte-parole du droit des hommes.

Aurore

oestacionamento-modif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *