Interview de William Laboury, réalisateur monteur

Réalisateur de Hotaru (2015) et de Chose Mentale (2017) qui sont tous deux présentés dans la catégorie « Réalités virtuelles » du festival Entrevues, mais aussi des bandes-annonces des 31ème et 32ème éditions d’Entrevues, William Laboury était invité cette année à Belfort.

 

Interview intégrale de William Laboury

 

 

Avec cette interview, William Laboury nous dévoile entre autres son lien avec le cinéma de science-fiction, sa vision des expériences et des actes virtuels, l’origine de ses choix artistiques et sa fascination pour les effets spéciaux et subterfuges cinématographiques. Le jeune réalisateur y présente également ses projets en cours et encore davantage.

 

Un artiste plurivalent

 

Il est difficile voir impossible de définir l’activité de William Laboury en un mot. En effet ce jeune homme, fort d’un parcours diversifié dans l’étude de l’Art, peut être par exemple qualifié de monteur, réalisateur, graphiste ou encore de truquiste. Toutes ses compétences sont aujourd’hui mises en œuvre dans le domaine du cinéma, c’est ainsi que William Laboury a, en plus d’avoir réalisé plusieurs courts-métrages, créé des affiches pour de nombreux films mais aussi des bandes-annonces, notamment pour Les Garçons Sauvages (2017) de Bertrand Mandico (présent dans la compétition de cette édition). N’hésitez pas à visiter le portfolio en ligne de William Laboury pour avoir un aperçu de toutes ses créations.

 

Vous pouvez également découvrir les autres interviews réalisées par les différentes équipes du blog en cliquant ici.

 

Benjamin Lagoutte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *