À l’abordage des ciné-goûters

Les ciné-goûters c’est quoi ?

Nous sommes arrivés dans une salle remplie d’enfants. Des cris, des rires des pleurs à en faire siffler nos oreilles. Des petits bouts de chou déambulant dans la salle et sans surprise des moins grands également. Quel est le principe des ciné-goûters ? C’est simple, la séance commence par la projection d’un film d’animation pour les enfants. S’en suit un super goûté devant le cinéma. Nous avons assisté à deux séances de ciné-goûters : La Reine des neiges, un film soviétique de 1957 de Lev Atamanov ainsi que le film de Sébastien Laudenbach La jeune fille sans mains de 2016. 

 

Ciné-goûters #La reine des neiges :

Image de la reine des neiges“Libérée, délivrée, je ne mentirai plus jamais” qui ne connaît pas ce refrain si prenant de la Reine des neiges de Disney ? Si vous vous attendiez à retrouver la belle princesse Elsa dans le film original de la Reine des neiges de 1957 vous allez être surpris ! Et oui, pas d’Elsa, pas de Olaf le bonhomme de neige, mais deux jeunes enfants Hans et Gerda. Cette histoire est très différente de celle de Disney. En effet la reine des neiges vit dans un château ou l’amour, la joie et la peine n’existe pas. Elle contrôle les flocons de neige et ensorcelle les hommes afin de geler leurs coeurs. Elle emmène le jeune Hans dans son château pour le privé de l’amour de Gerda. Tout au long du film, nous assistons au voyage qu’entreprend Gerda pour retrouver son ami. Une histoire complètement différente qui se concentre sur les personnages des deux enfants. La reine des neiges apparaît peu et joue un rôle de méchante.

 

Ciné-goûters #La jeune fille sans mains :

La jeune fille sans mainsTiré d’un conte des frères Grimm, ce long-métrage réalisé par Sébastien Laudenbach raconte l’histoire d’une malédiction qui s’abat sur une pauvre famille. Le père, meunier rêve d’une belle vie heureuse pleine de richesses. Il se voit contraint de vendre sa fille au diable pour pouvoir réaliser souhait. La jeune fille, alors privée de ses mains décide de partir loin de son père. C’est alors qu’elle rencontre la déesse des eaux qui va la mène vers le château de son prince.

 

L’équipe UHA
Marion DERENDINGER
Annaëlle HILBOLD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *