#Conférence : On a testé la VR

l’Île des morts en VR 

On a testé la réalité virtuelle. C’était une grande première pour nous et on n’est pas déçu ! Immergé dans un autre monde on entreprend peu à peu un voyage vers l’Île des morts. Au début, un peu de peur, d’appréhension on essaie de toucher notre chaise, de garder un contact avec le monde réel. Puis on se lâche on prend confiance on regarde dans tous les sens et surtout on profite. L’histoire commence dans un appartement, puis peu à peu le décor disparaît. On est sur l’eau, puis sur une barque et déjà, nous arrivons aux portes de l’Île. L’expérience est courte mais intense. À la fin un petit sentiment de frustration nous envahit. On aimerait pouvoir aller plus vite, courir, découvrir l’Île des morts, la visiter, toucher des objets. On vous recommande vraiment cette expérience !

 

L'Ile des morts un film en VR

 

 

 

Débat autour de l’Île des morts avec Benjamin Nuel, réalisateur :

Qui est Benjamin Nuel ? Réalisateur, scénariste et créateur. Benjamin Nuel évolue dans deux mondes différents qu’il cherche à lier : le cinéma traditionnel et les jeux vidéo. Un passionné qui réalise son deuxième film en réalité virtuelle. L’Île des morts est une adaptation libre du tableau de Arnold Böcklin peint en 1883. Un choix qui invite au voyage et à la découverte.

Pourquoi le choix de la VR  ? « Ce qui est intéressant dans la réalité virtuelle c’est le rapport géographique, physique et topographique ». Avec la réalité virtuelle on est plongé dans un autre monde, on tourne autour des objets, on se déplace dans un univers. Le rapport à l’espace est complètement différent.

Quelle technologie utilisée pour l’Île des morts ? « La technologie est similaire à celle des jeux vidéo ». Des images de synthèse en 3D avec une version en temps réel.

Comment orienter le regard du spectateur avec la VR ? Contrairement au cinéma traditionnel, la réalité virtuelle ne permet pas de diriger le regard du spectateur mais simplement de l’orienter. Comment ? Par la lumière, des indices visuels et la musique. La musique joue un rôle essentiel dans la réalité virtuelle puisqu’on gagne en construction sonore. « Les déplacements, les mouvements sont animés par le son ».

Pourquoi un film de 8 minutes ? La réalité virtuelle mobilise beaucoup le corps et agresse les yeux. Dans une expérience en réalité virtuelle il y a une « dissonance entre ce que l’on ressent et ce que l’on voit ». On touche un objet sans le sentir, c’est perturbant.

La VR va-t-elle rester marginale ? « Je n’ai pas d’avis général mais il y a un vrai enthousiasme. À Paris, il y a déjà deux bibliothèques qui en diffusent et une salle arcade va bientôt ouvrir. Cependant le matériel coûte cher et on utilise assez peu les casques de réalité virtuelle. L’expérience est dur donc on y passe peu de temps. Je crois plus à des salles de jeu et de cinéma pour répandre la VR« .

Vous pouvez retrouver les oeuvres et actualités de Benjamin Nuel sur son site : Benjaminnuel.com

L’équipe UHA
Marion DERENDINGER
Annaëlle HILBOLD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *